Quintana Roo
Arriba Tours
Quintana Roo Ecologico
Quintana Roon

Sian Ka’an: Sian Ka'an, mot qu’en langue maya signifie « porte du ciel » ou « lieu où le ciel commence », est une zone naturelle protégée, déclarée « Patrimoine Mondial » par l'UNESCO en 1987.

Sa principale caractéristique est que la superficie est principalement composée de pierre calcaire, ce qui empêche la formation de courants superficiels d’eau en favorisant la floraison des « cenotes ». Face à la côte de Sian Ka'an, dans la mer des Caraïbes, il y a un complexe de récifs de corail, le deuxième plus vaste dans son genre, seulement après la Grande Barrière de Corail, sur la côte est d'Australie. On y trouve des plages de sable blanc, de petites baies et les mangroves, entre autres, les systèmes écologiques.

Un écosystème très particulier dans les zones humides de Sian Ka'an est celui appelé « Les Ptetnes » : des arbres qui peuvent mesurer jusqu'à trente mètres de haut qui se dressent des marais. Ces formations végétales sont presque uniques dans le monde, car en sortant de la péninsule du Yucatan, ils existent seulement à Floride aux Etats-Unis, où ils sont connus comme des hamacs, et à Cuba, où ils sont appelés "bosquet".

Recifs de Cozumel: Considéré comme une partie de la barrière appelée « Grand Ceinture des Recifs de l'Atlantique occidentale » (aussi connu comme "grand récif maya» et il appartient au « récif méso-américain»). C’est une ressource naturelle très importante pour l'économie régionale, car liées à ses activités de loisirs, la conservation, le développement, l'éducation, la diffusion et l’observation sont effectués.

Probablement l'origine de l'île correspond à un détachement de la côte orientale de la péninsule au cours de la formation du bassin du Yucatan, entre la fin du Mésozoïque et Cénozoïque précoce. Le sol calcaire de l'île empêche la formation de rivières superficielles, puisque toutes les eaux de pluie s’infiltrent par les fissures et les crevasses jusqu’au sol; de telle sorte que l'eau qui s’égoutte ne porte pas de solides dans la mer.

Le chercheur sous-marin Jacques Cousteau en 1960, a montré au monde la richesse des récifs coralliens qui entourent l'île, fait qui a produit que les plongeurs se rendent compte de l'existence de Cozumel, en 1965, suscitant le développement touristique. Le 11 Juin 1980, il a été décrété par le Gouvernement Fédéral « Zone de Refuge pour la protection de la flore et la faune marines de la côte occidentale de l'île de Cozumel ».