Cholula
Arriba Tours
Cholula Itza Sites Archéologiques
Cholula

Son nom lui vient de la langue nahuatl, "Cholollan", qui signifie "Eau tombant dans le lieu de la fuite". C'est l'un des plus anciens établissements du Mexique, et il a été occupé de manière continue à partir du haut temps de la période préclassique (150 av. C). Cependant, son importance en Méso-Amérique a été variable au long de son histoire de deux mille ans de la civilisation indigène.

Le bâtiment le plus important dans le site archéologique est le temple de Tlaloc, vénéré localement grâce au nom de son calendaire : « 9 pluie » ou « Chiconquiáhuitl ». Base pyramidal construite en des différentes phases, dédié à celle divinité-là dont le culte était l'un des plus importants dans l'ensemble de la Méso-Amérique. Il est l'un des pyramides les plus volumineux dans le monde, et il est resté longtemps dans l'oubli, croyant que c'était juste une montagne. Ce temple a été abandonné 100 ans après la chute de Teotihuacán (650-700 ap. C), dans le temps de l'hégémonie toltèque en Méso-Amérique. Il y a aussi des exemples remarquables de la peinture murale, tels que l’appelée peint des buveurs.

En 1300, ap. C., Cholula a été abandonné par les Toltèques et à l'arrivée des Espagnols en 1519, les Cholultèques furent les tributaires privilégiés de Tenochtitlan, et les ennemis des Tlaxcaltèques.

Au sommet de la Grande Pyramide on a construit une église catholique pendant l'époque coloniale, la Chapelle des Remèdes.